Article

Article

Togo/Pro-Santé un choix pour améliorer la santé reproductive


Togo/Pro-Santé un choix pour améliorer la santé reproductive

Le Togo est résolument tournée vers une dynamique de réformes et de conception de projets visant à faire du pays, une destination de premier choix des investisseurs.Ainsi,les multiples actions engagées ont permis au pays de bien se positionner dans les différents rapports internationaux du climat des affaires.Parmi ses actions un projet améliore la santé reproductive au Togo :Pro-santé. En 2011,selon des statistiques sur la santé maternelle,40% des femmes accouchaient de manière traditionnelle,deux femmes mourraient chaque jour suite à une complication liée à la grossesse,à l’accouchement et aux suites de couches.En 2015,le Togo totalisait 368 décès de femmes pour 100000 naissances vivantes pour toute cause liée ou aggravée par la grossesse ou sa prise en charge.En 2018,le pays a enregistré 401 décès de femmes pour 100000 naissances vivantes.Aussi,seule une femme mariée sur six utilisait des méthodes de planification familiale modernes et seulement 57% des femmes enceintes se rendaient à quatre consultations prénatales. Entre actions entreprises pour réduire significativement les risques liés à l’accouchement des femmes,se trouve le projet de renforcement du système sanitaire-santé reproductive et droits sexuels au Togo-Pro-Santé).Lancé en juin 2018,il s’étend sur une période de trois ans dont la phase pilote s’est déroulée dans la région de la Kara.Le projet vise à améliorer la santé de la population togolaise en particulier dans le domaine de la santé reproductive.Il repose sur trois principales composantes :l’amélioration de la qualité des soins dispensés aux services sanitaires ;le renforcement de la coopération entre les différents secteurs et la société civile avec le secteur sanitaire ;le renforcement du système de santé dans sa globalité.Il s’inscrit dans la politique sanitaire qui vise à l’horizon 2022,la réduction de la mortalité maternelle de 401 à 250 décès pour 100000 naissances vivantes.Pro-Santé veut également réduire la mortalité néonatale de 27 à 17 pour 1000 naissances vivantes,la mortalité infanto-juvénile de 88 à 59 pour 1000 naissances vivantes et la natalité chez les adolescentes de 85 à 56 pour 1000.Le projet a permis de mettre en place un système de gestion de la qualité des 30 centres de santé de la région de al Kara.  



2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.