Article

Article

Togo/Les filets sociaux de base, une barrière à la pauvreté


Togo/Les filets sociaux de base, une barrière à la pauvreté

Au regard de l’impact socioéconomique incontestable des Filets sociaux et services de base (FSB) vis-à-vis des ménages togolais, on peut soutenir que les dirigeants ne se sont pas trompés en mettant en marche le projet il y a trois (03) ans. Assurer aux communautés démunies un meilleur accès aux infrastructures socio collectives de base (éducation primaire, soins de santé, eau, assainissement) et une protection sociale, les intégrer au processus de développement, empêcher la pauvreté de gagner du terrain en milieu rural, semi-urbain et urbain… sont les principaux résultats escomptés. Progressivement, ils se concrétisent, à la grande joie des bénéficiaires. Les Filets sociaux et services de base englobent les sous-projets d’infrastructures, les cantines scolaires pour les écoliers, les transferts monétaires trimestriels pour les ménages nécessiteux, les formations utiles à la mise en place et/ou l’extension des activités génératrices de revenus. Plus de 195 000 personnes touchées Initialement, le nombre de bénéficiaires ciblés était de 130 000. De février 2018 à juin 2021, l’initiative a aidé 195 871 personnes selon la Banque mondiale, institution qui finance le projet. Parmi ces Togolais, 43 000 personnes ont eu droit à un meilleur accès à l’eau dans 155 communautés et 6 475 élèves étudient maintenant dans des écoles réhabilitées ou nouvellement construites. En ce qui concerne les transferts monétaires, 92 345 personnes dont 64 436 femmes ont été touchées alors que les objectifs initiaux étaient respectivement de 78 000 et 39 000. L’alimentation scolaire, véritable mécanisme de protection sociale en milieu éducatif, a permis d’offrir des repas à 52 173 enfants, contre 38 000 prévus au départ. Le projet a en outre facilité la réalisation de 150 microprojets au profit des populations. Un projet de plusieurs milliards En janvier 2021, on estimait la somme totale dépensée dans le cadre de la mise en œuvre du projet à 23 milliards de francs CFA. Mercredi le 23 juin 2021, la Banque mondiale a autorisé un financement additionnel de 11 milliards pour le projet de Filets sociaux et services de base (FSB). Cet argent permettra aux autorités de renforcer l’aide économique d’urgence apportée aux populations afin de les aider à résister au mieux aux conséquences non souhaitées de la crise sanitaire. Les FSB et le projet d’Opportunités d’emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) représentent actuellement deux actions phares coordonnées par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb) pour un Etat plus heureux.

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.