Article

Article

Togo/La route du développement passe par le developpement de la route


Togo/La route du développement passe par le developpement de la route

Dans les priorités de développement du gouvernement togolais figure en bonne place les infrastructures routières.Pour réaliser cette ambition,le Togo s'est résolument engagé à améliorer l'état des inftastructures routières,gage de developpement socioéconomique.Dans cette dynamique,les pouvoirs publics ont dépensé près de 1000 milliards de francs cfa de 2010 à 2018 pour la construction et ou la rehabilitation des routes.Au cours des cinq prochaines années,ils comptent débloquer la meme somme pour le même objectif:améliorer le réseau routier.Cette détermination qui cadre avec les objectifs de developpement durable a séduit des partenaires techniques et financiers qui se sont ralliés à la cause.Parmi eux,la Banque Africaine de Developpement qui a financé le projet de réhabilitation de la route Lomé-Cotonou et l'équipement du poste de contrôle juxtaposé Hilah Condji et Sanve Condji.Les retombées de cette construction sont énormes.L'Objectif est de desengorger le trafic routier,réduire les coût qui y sont liés,repondre aux problèmes des transporteurs routiers,fluidifiers les échanges commerciaux entre les deux pays et favoriser le brassage culturel.Comme annexe,le poste de contrôle juxtaposé construit à la frontière Est avec le Benin va être doté d'équipement électriques et informatiques ainsi qu'en mobilier de bureau.La construction de ce poste de contrôle unique vise à améliorer l'efficacité dans les opérations de transit,accroître la circulation des personnes et des biens dans la région et surtout entte les deux pays.Il est prévu que les systèmes douaniers des deux pays soient interconnectés,les formalités douanières et d'immigration se feront dans un seul bâtiment où cohabiteront les services frontaliers togolais et béninois.Naturellement,le temos de transit pour les voyageurs sera raccoucî et l'insécurité sera mise à rude épreuve.La deuxième phase du projet sera consacrée à l'aménagement en quatre voies du tronçon routier Avépozo-Aného,long de 30km.Les travaux vomprennent la construction de 28 épis et le rechargement en sable des côtes togolaises et béninoises;l'équipement du poste de contrôle juxtaposé. Cette niuvelle phase coûtera environ 188 millions de dollars.

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.