Article

Article

Togo/Dégradation des valeurs d'hospitalités ; 84 personnes de 6 pays africains forcées à ètre des SDF


Togo/Dégradation des valeurs d'hospitalités ; 84 personnes de 6 pays africains forcées à ètre des SDF

La population de Djagblé banlieue Nord Est de Lomé a assisté le vendredi 24 juillet dernier à une scène peu coutumière au Togo. 84 personnes de six nationalités ont éte prié de libérer la concession qu'ils occupaient. Alerter et depecher sur les lieux,l'equipe de reportage du journal Vision d'Afrique n'en revenait pas vu l'environnement peu convivial et le desespoir qui se lisait dans les regards de ceux qu'il convient d'appeler desormais des sans domicile fixe(SDF).Dans la collecte d'informations motivant cet acte indigne qui affecte dangeureusement le vivre ensemble et l'hospitalité qui pourtant sont des traits caractéristiques dont le Togo defend les idéaux.Cette scène devenue virale sur les reseaux sociaux ne laisse indifférent personne.Le motif avancé par ceux qui etaient sencé appliquer une mise en demeur signé du ministère de l'administration territoriale et des collectivités locales,Il est reproché aux pensionnaires de cette maison le nom respect d'une ordonnance de cessation de prières a eux signifiés ou signifié à la hiérarchie de l'Eglise dont ils sont fidèles.Cet ordonnance emanant d'un demelé judiciaire monte de toute pièce par les detracteurs de son leader l'apotre Douflé Gabriel incarceré depuis bientot 5 mois a la prison vivile de Lome.Selon les responsables de L'Eglise depuis cette ordonnance renforcé par les restrictions duent à la lutte contre la pandemie du COVID-19, la rigueure de l'application de cessation de cultes est sans reproche dans l'Eglise.L'apotre Gabriel a donné des instructions fermes avant et pendant son incarceration du respect rigoureuse de cette ordonnance et de cette restriction dont il est ardent defensseur. De toutes les façons,rien ne s'aurait expliquer cette scène ubuèsque concernant la délocalisation de ses 84 personnes issues de 6 nationnalités differentes surtout en ses moments où la survie devient tres difficile au regard de l'arrèt des activités economiques.Si la population togolaise se pleint qu'en sera t-il pour des expatriés qui n'ont ni famille d'accueille ni des solutions alternatives de reinsertion et de délocalisation?Difficile de repondre a ses interrogations qui animent la toile.Si rien n'est fait le Togo risque d'ètre au centre des discussions et des regards surtout que nous parlons des expatriés.La legèretés des arguments avancés peinent à convaincre et fait davantage enffler les critiques sur cette propension qui risque de creuser davantage les inegalités sociales et augmenter la precarité dans un environnement deja tres incertaines où il est difficiles de joindre les deux bouts. Nius y reviendrons

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.