Article

Article

Togo/Campagne Présidentielle,à Pagouda,Sani Yaya fait une confidence


Togo/Campagne Présidentielle,à Pagouda,Sani Yaya fait une confidence

Solitoki Magnim, ministre d’Etat chargé des affaires présidentielles et Sani Yaya, ministre de l’Economie et des finances et Coordonnateur de l’Union pour la République (UNIR) ont rassuré lors d'un gigantesque meeting à pagouda la population sur les grands projets à l'agenda du candidat Faure Gnassingbé. A l'entame de la serie d'allocution le ministre Solitoki Magnim a jetté un coup d’œil parmi les sept (7) candidats en lice pour l’élection présidentielle du 22 février 2020 , ils ne trouvent « personne » à part leur « champion », Faure Gnassingbé qui a un « bilan plus qu’impressionnant ». Ces cadres de l’UNIR estiment que leur candidat est « l’homme de la situation », œuvre et continue d’œuvrer pour l’apaisement du climat social depuis son accession à la magistrature suprême. Au cours d’un meeting tenu ce lundi à l’Ecole primaire publique Centrale dans le quartier de Péloudè à Pagouda, capitale de la préfecture de la Binah (environ 400 km au nord de Lomé) comptant pour le 5ème jour de la campagne présidentielle, Esso Solitoki Magnim et certains cadres du parti à savoir , le Directeur de cabinet de la Primature, Pré Simfétchéou et Sani Yaya, ministre de l’Economie et des finances, coordonnateur préfectoral UNIR du milieu ont tour-à-tour vanté les mérites de Faure Gnassingbé, candidat du « Grand » parti politique Union pour la République (UNIR) avant de solliciter les votes de la population. « N’écoutez pas ceux qui crient, n’écoutez pas non plus ceux qui gémissent et ceux qui disent à chaque fois c’est moi qui peux être élu. Il y a des gens parmi les candidats qui ont occupé les plus hautes fonctions dans ce pays à savoir la Primature, l’Assemblée nationale et nous n’avons rien vu de ce qu’ils sont capables de faire. Maintenant qu’ils ne sont rien et qu’ils prétendent devenir Président de la République promettent qu’ils feront tout. A vous de juger. Celui qui a des choses à faire, le fais en tout temps et en toute circonstance », a indiqué le ministre d’Etat, chargé, Esso Solitoki faisant référence à Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, candidat choisi par Monseigneur Phillip Kpodzro. Dans son intervention de circonstance, le ministre de l’Economie et des finances n’est pas passé sous silence les réalisations de son candidat notamment la consolidation de la paix et la sécurité, la construction et le renforcement des infrastructures, la position du Togo comme seul pays ayant respecté tous les critères de convergence pour la monnaie unique, les cantines scolaires, le MIFA, le FNFI, le PUDC, le PAPV, le FAEIJ, l’employabilité des jeunes, les 25% des marchés publics réservés aux jeunes et femmes entrepreneurs, les transferts monétaires…. Pour les cadres de UNIR, le candidat Faure Gnassingbé veut placer le nouveau mandat sous le signe de la consolidation et du renforcement des actions sociales et prend certains engagements avec le peuple. Le premier engagement selon Sani Yaya est celui de la paix, de la sécurité et de stabilité au Togo qui constitue le verrou de la sous-région face aux menaces terroristes dans les autres pays. Le deuxième engagement est la gouvernance concertée et partagée avec les élus locaux et les chefs traditionnels. Le troisième engagement est l’accroissement de la création de la richesse au Togo notamment dans le secteur agricole avec 500.000 hectares emblavés et 400.000 zap qui seront créées et la Binah figure en bonne place dans la création de ces zap. Il y aura aussi 10.000 hectares d’irrigation goutte-à-goutte qui seront aussi aménagés même en saison sèche pour permettre les cultures en contre saison. Le quatrième engament est intensification de l’accès universel aux services sociaux de base (santé et éducation). En termes de santé, Faure Gnassingbé prévoit la réhabilitation des centres de santé préfectoraux, l’extension de l’assurance maladie universelle pour tous, la construction de 6 centres de santé mère-enfant et une banque de sang dans chaque région, 5 cliniques mobiles par région, 3 collèges universitaires dans les régions. Le chef de l’Etat veut également rendre gratuit les examens nationaux (CEPD, BEPC, BAC1 et BAC2) à partir de 2021 avec la réduction des frais d’inscription et offrir un scanner dans chaque centre hospitalier régional. Au niveau de l’éducation, outre les cantines scolaires qui seront étendues au cours de son nouveau mandat, la gratuité de l’école primaire, Faure veut aussi équiper et connecter les lycées, construire 25.000 salles de classes…« C’est pour cela que le chef de l’Etat sollicite votre suffrage. Il veut que vous le plébiscitez au cours de l’élection du 22 février 2020 », a-t-il fait savoir devant une foule importante venue écouter la bonne nouvelle des ambassadeurs du chef de l’Etat. Une démonstration de comment voter a été faite à la population. Démarrée le 6 février, la campagne présidentielle de 2020 prend fin le 20 février prochain.

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.