Article

Article

Togo/ Le gouvernement maintient le cap en matière d’adduction d’eau au profit de milliers de Togolais


Togo/ Le gouvernement maintient le cap en matière d’adduction d’eau au profit de milliers de Togolais

Ces années, le nombre de ménages togolais dont l’accès à l’eau potable et aux infrastructures d’assainissement s’est accru, est pléthorique. Il n’est pas à nier que l’eau est une ressource indispensable pour chaque pays et ses citoyens. L’ancien secrétaire général de l’Onu, Koffi Annan en était convaincu : « Nous ne pourrons vaincre les maladies infectieuses qui affligent les pays en développement tant que nous n'aurons pas gagné la bataille pour l'eau potable, l'assainissement et les soins de santé de base ». Tout bien considéré, chaque nation doit lutter pour faciliter l’accès à l’eau potable aux habitants. Cette ambition est manifeste au Togo. C’est justement  dans cette perspective que le gouvernement dans la mise en œuvre de sa feuille de route quinquennale 2020-2025, qui porte la vision du chef de l’Etat Son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE, pour le bien-être des populations, et fidèle à ses engagements, a initié le projet d’urgence de renforcement de l’Alimentation en Eau Potable de la ville de Lomé avec pour objectif principal de fournir un accès à l’eau potable aux populations. D’un coût total d’un milliard cent millions (1.100.000.000) FCFA, le projet améliorera les conditions de vie des populations, grâce à un accès durable à l’eau potable et le renforcement des capacités de gestion du secteur. Financés par le gouvernement togolais à travers le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV), ces ouvrages font partie d’une longue liste de réalisations de sites de fourniture d’eau à travers tout le pays en prenant en compte les zones rurales. Trois ouvrages sont presque achevés. Il s’agit du nouveau château d’eau modulaire de Boka Nyékonakpoè d’une capacité de 500 m³ extensible à 1000 m³. Il vient renforcer la distribution et l’amélioration de la desserte en eau potable dans les zones de Kodjoviakopé, Nyékonakpoè et leurs environs. « A ce jour, l’état d’avancement est estimé à 91%. Le forage est réalisé, le réseau d’adduction vers le réservoir est également réalisé, il ne reste qu’à installer la pompe et les armoires électriques et le système de traitement au niveau du local technique pour pouvoir traiter l’eau et débuter la distribution. On a eu à faire un nouveau réseau de distribution pour raccorder aux réseaux de distribution existants. Cela couvre environ 5 000 à 7 000 personnes », a expliqué Kpandja Adoh, Directeur de la planification étude et contrôle à la TdE. Le deuxième ouvrage est la réhabilitation de l’ancien château de Bè avec un forage déjà réalisé raccordé au château. Il a une capacité de 3000 m³, un débit de 216 m³/h et va desservir les zones de Bè, Baguida et du Port. « C’est le renforcement de ce qui existe déjà. Le réservoir est alimenté par le réservoir de l’Université de Lomé. Il a fallu renforcer cela avec ce nouveau forage », selon Tchédré Djori, chef service production TdE au château de Bè. Le taux de réalisation est de 92%. Le nouveau château d’eau modulaire construit au sein de l’EPP Adjougba à Agoè, est le troisième ouvrage. Il est doté d’une capacité de 500 m3 extensible à 1000 m3 et va autonomiser en alimentation d’eau potable les quartiers de Kégué, Atsanvé, Houmbi, Kitidjan, Hedzranawé, etc. Avec un taux de réalisation de 99%, ce château est déjà opérationnel mais des raccordements supplémentaires sont en cours dans la zone.

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.