Article

Article

Togo/ La valorisation des potentialités productives pour booster le développement


Togo/ La valorisation des potentialités productives pour booster le développement

Le Togo mise sur une politique active à quatre temps pour accélérer le développement .Cette politique dont les axes prioritaires sont destinés à améliorer les conditions de vie des populations suit son cours avec une célérité à aucun autre pareil. Plusieurs garde-fous sont mis en branle avec un accent mis sur la conscientisation des uns et des autres. Cette propension audacieuse se veut à terme de faire du Togo un pays de référence. Une politique clairement exprimée par le gouvernement Dogbé qui veut imprimer une marque et régenter une norme. Visiblement une rupture avec les idées reçues semble être l'axe majeur de cet idéal qui donne déjà des gages d'un lendemain meilleur. Premièrement, « le renforcement des capacités à la base » qui a permis à 1 535 villages ou quartiers de villes de disposer de plans d’actions et à 1 650 communautés de bénéficier de financements de leurs microprojets ; de restructurer au moins 5 530 Communautés de développement à la base (CDB) et 8 616 Groupements d’intérêt économique (GIE). La « valorisation des potentialités productives » a permis d’installer 302 unités de transformation des produits agricoles et de réaliser 1 344 microprojets. En ce qui concerne la « promotion des infrastructures de base », plus de 2 605 infrastructures sociocommunautaires de base (salles de classes, d’unités de soins périphériques, de forages, de hangars de marché, etc.) ont été réalisées. Enfin, la composante « promotion des filets sociaux » a permis d’octroyer des transferts monétaires à 30 000 femmes, de créer plus de 27 000 emplois temporaires ; de servir 29 millions de repas chauds dans 305 écoles. 92 milliards de francs CFA ont été déboursés pour mettre en œuvre la PNDB de 2012 à 2017.

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.