Article

Article

Pluies diluviennes et inondation à Bé Kpota, Les riverains crient leur désespoir et appellent au secours


Pluies diluviennes et inondation à Bé Kpota,  Les riverains crient leur désespoir et  appellent au secours

Rues transformés en torrents, maisons inondées, des pluies diluviennes annoncées à Lomé par la météo inquiètent les riverains de la clôture Est de l’aéroport International Gnassingbé Eyadema non loin du cimetière de Bè Kpota. Le désagrément de cette population a commencé juste après les travaux de l’aérogare. Les saisons des pluies particulièrement fortes sont annoncées par la météo, une situation qui inquiète les riverains qui  pourtant ne se sont pas remises de cette situation. Toute l’année Ils ne se désolidarisent pas des eaux suée qui élisent   domiciles dans les concessions .Face à l’inquiétude grandissante arrimée  au cauchemar  des inondations des années 2010, ils appellent les autorités au secours pour  des travaux d’aménagements. Cette situation créent des désagréments tels que  des maisons inondées entrainant de facto des déplacés forcés et ou des sans-abris avec en toile de fond des décrochages scolaires dus à la précarité endémique dans laquelle les parents sont obligés d’y être. Selon M. Woubot Taffa Ouro porte-parole des sinistrés « Cette zone était propre aux constructions car nous l’avons trouvée non marécageuses, elle n’a jamais été adressée comme zone inondable et nous avons construits nos maisons en étant sure d’être à l’abri des inondations ou des désagréments dus aux pluies diluviennes .Il y a 10 ans, qu’elle ne fu pas notre désillusion ; nos maisons sont chaque années sous l’eau. Vu la situation que nous vivions au plus fort des inondations des années précédentes nous sommes très inquiets surtout en ses moments de crise sanitaires dues à la pandémie de COVID-19. ‘’Nous avions menés des démarches auprès des autorités, telles que le Géneral Yark Damehame, ministre de la sécurité et de la protection civile,le colonel Ouro Koura Agadazi et récemment  les responsables de  l’Agence Nationale de la Protection Civile (l’ANPC)  qui sont venus constatés de visu notre déplorable situation qui n’a pas jusqu’ici retenues l’attention des autorités pour une réponse adéquate Face à l’exaspération de ces riverains et vu l’ampleur et la virulence de la pandémie de la COVID-19, ils crient leur désespoir et interpelle le gouvernement pour une solution alternative.    

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.