Article

Article

PEAT, projet d’eau et d’assainissement au profit de milliers de Togolais;quel interet pour Tsévié


PEAT, projet d’eau et d’assainissement au profit de milliers de Togolais;quel interet pour  Tsévié

En 2011, la proportion de la population togolaise n’ayant pas accès à une source d’eau potable était de 56,1%. Diligemment, des programmes ont été conçus pour monter le taux à 65% en 2017. La mise en œuvre du Projet eau et assainissement au Togo (PEAT 1) et (PEAT2) contribuent à cette avancée dans les villes d’Atakpamé , Dapaong, Kara, Sokodé et Tsévié .Pour cette première phase du PEAT qui arrivera à terme en août 2021, 04 milliards de francs CFA ont déjà été dépensés pour les travaux susmentionnés. Une seconde étape du projet (PEAT 2) prendra en compte les villes Kara, Sokodé et Tsévié. Elle portera principalement sur la construction et la réhabilitation de châteaux et stations de traitement d’eau en plus des travaux de raccordement pour étendre le réseau de distribution. Le coût de la nouvelle phase est estimé à 25 milliards de francs CFA.La ville de Tsévié et ses environs connait quelques difficultés d'approvisionnement en eau potable.  Ainsi, le gouvernement à travers le Projet Eau et Assainissement au Togo phase 2 (PEAT2), avec l’appui financier de l'Union européenne, s'est engagé à améliorer les conditions de vie des populations de Tsévié (35 km de Lomé) à travers l'accès durable aux services de base d'eau potable. Ces réalisations désormais permettront de renforcer la desserte en eau potable aux populations de Tsévié et ses environs avec une grande capacité de production d’eau par jour. Premièrement, un nouveau château d'eau, d'une capacité de 750 m³ et d'une hauteur de 28 mètres, est en construction à N’dagni/Tsévié ville. Débutés le 12 octobre 2020 pour s'achever le 12 août 2021, les travaux sont à 28% de réalisation, à moins de deux mois de l'échéance contractuelle, soit une consommation de délai de 90% « C'est le moment pour l'entreprise de s'organiser et de préparer ses éléments pour demander une prolongation de délai », a affirmé Claude Edzougou expert assainissement du groupement d'entreprise Louis Berger. Deuxièmement, il s'agit de la  réhabilitation de l'ancien château de Davedi à Tsévié d'une capacité de 1000 m³. La construction d'un nouveau forage à Tsévié-Hové de 150 m³/h pour la mobilisation d'une production supplémentaire de 3000 m³/j, est également en cours. « Il y a le forage normal qu'on devait faire mais faute de roche, on s'est orienté vers le forage témoin. Actuellement, on est en train de faire le cubage pour l'équiper », a expliqué Devia Kodzo, le conducteur des travaux. L'équipement du site de traitement d'eau de Tsévié fait également partie des réalisations du PEAT 2. C'est sur ce site que l'eau est traitée avant d'être refoulée au château et distribuée ensuite aux populations. La station produit un volume journalier autour de 2000/2100 m³ par jour. En quoi consiste donc l'équipement de ce site ? « L'équipement consistera à augmenter le volume d'eau journalier à 2500/2600 m³ par jour. Les nouveaux forages en cours de réalisation en plus des anciens forages vont envoyer l'eau ici pour le traitement, et donc ce projet permettra de renforcer le système de pompage. Les pompes de refoulement seront remplacées ainsi que toutes les installations électriques ; et la qualité de l'eau aussi sera améliorée », a répondu Binguitcha Tiyabé, chef département production sud TdE.

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.