Article

Article

Me Yaovi Agboyibor conté par José Amoussou pdt de CJUR « Je lui reconnais quelques mérites, mais cela ne doit pas occulter, la profondeur des dérives suicidaires qui l’ont caractérisé »


Me Yaovi Agboyibor conté par José Amoussou pdt de CJUR « Je lui reconnais quelques mérites, mais cela ne doit pas occulter, la profondeur des dérives suicidaires qui l’ont caractérisé »

Nous apprenions depuis le samedi 30 mai 2020 le décès  à paris à 77 ans de l’ancien premier ministre du Togo Me Yaovi Agboyibor .La disparition de l’ancien bâtonnier devenu homme politique est selon certain chapelle une grande perte dans l’arène politique togolaise. Un point de vue loin de faire l’unanimité.Ainsi le Président de la Coalition jeunesse Unie Pour la Renaissance du Togo (CJUR-Togo) M.José Amoussou  voit autrement les choses. Selon lui Me Agboyibor est l’un des  maillons ayant contribué au retard que le Togo a connu jadis. Cet acteur de la société civile lui reconnait certes  quelques mérites mais cela ne doit pas occulter les actes et faits posés par le Président National du Comité d’Action pour le Renouveau(CAR).A en croire José Amoussou , Malgré les sentiments compatissants de celui qui aurait marqué de bout en bout  l’histoire politique du Togo depuis l’avènement démocratique, l’ancien premier ministre Yaovi Agboyibor avait de par son parcours fait partie de ceux qu’ils convient d’appeler les ennemis du développement du Togo. Chose bien connu des togolais mais comme la tradition togolaise voir même africaine le veut, au décès d’un homme c’est son côté humaniste qui est scandé  et tient la dragée haute de tout rhétorique et bien évidemment cache mal la profondeur des dérives suicidaires qui l’ont caractérisé .Les éloges à l’endroit de Me Yaovi Agboyibor en sont une parfaite illustration qui à tout point de vue est un descriptif hypocrite. Il fonde ses analyses sur un factuel dont Me Yaovi Agboyibor ne peut se soustraire .Le dernier acte en date selon lui est la demande de démission de son représentant à la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI) pour des motifs dont lui seule maitrise les contours .Le débat public pour la suite de cette prise de bastille donneront raison au Président de CJUR-Togo .Mais cette jeunesse bouillonnante de vigueur et de bon sens ne fléchira pas face à la persistance de Me Yaovi Agboyibor de faire coute que coute partir Awoudi ; il est toujours fidèle au poste. Une démarche saluée par bon nombre d’observateurs de la vie politique togolaise .L’homme n’a pas également su tirer son épingle des jeux politique lors du dernier dialogue inter togolais chapeauté par les Présidents du Ghana Nana Akufo Addo et de la Guinée Alpha Condé. La conséquence est connu de tous .L’homme faisait partie en 1994 du collectif qui a plongé le pays dans l’abime du sous-développement avec la grève générale illimitée assorti d’une facture très salée qui marquera tous les aires de développement du Togo .Coopération coupée, fuite de cerveau ,mésaventure des togolais, le pays en profonde récession et en rupture de ban dans les concerts des nations etc. Le pays est classé à la suite comme pays à risque et loin des regards des investisseurs. L’homme sera également l’auteur du spectacle de la lagune de Bé avec pour ultime objectif de parvenir à diviser davantage les togolais, le pays portera ses cicatrices aussi longtemps que durera la question politique. Assoiffé du pouvoir, l’homme fera un semblant d’alternance à la tête de son parti en mettant Me Apévon aux commandes  et par ses coutumières coup bas politique, il   tirera les ficelles dans l’ombre et reprendra les reines du parti plus tard malgré son âge avancé .Hors le bélier noir scande à qui veut l’entendre le mot alternance dont il n’est pas lui-même un modèle car ne voulant rien lâcher. Il a ainsi fait l’apologie de ce que lui-même combattait .On a vu le rôle trouble qu’il a joué après les élections présidentielles de 2005 dont il demandait un retour d’ascenseur contribuant davantage  à diviser l’opposition qui ne parviendra pas à une convergence de vue sur le minimum. Il a boycotté au même titre que les autres parti radicaux les consultations législatives dernières et la suite est connue de tous. Comment peut-on imaginer que celui qu’on clame le nom sur tous les toits comme  animal politique gardera les reines d’un parti politique jusqu’à sa mort au moment où ses compagnons de fortune(Gnininvi ,Edem Kodjo, Kagbara ,Ayeva etc.) ont libéré il y a longtemps le tablier pour une nouvelle génération .En quoi peut-on qualifier un homme de grand homme quand ses actes et faits ont contribué à plonger le pays jadis dans une récession sans précédente dont les générations présentes et futures n’en finiront pas par payer le prix ? Les exemples de l’inconséquence de la personnalité d’Agboyibor peuvent être multiplié à satiété .Par Conséquent José Amoussou Président de la Coalition jeunesse Unie Pour la Renaissance (CJUR-Togo) estime que Me Yaovi Agboyibor  dans un élan complotiste est l’un des acteurs ayant contribué à retarder le développement du Togo.

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.