Article

Article

Les avocats dans la rue pour défendre leur système juridique


Les avocats dans la rue pour défendre leur système juridique

Les avocats et les travailleurs du secteur juridique de Hong Kong rassemblés devant le ministère de la Justice après avoir défilé silencieusement pendant deux heures à Hong Kong, le 7 août 2019. REUTERS/Thomas Peter À Hong Kong, les manifestations continuent depuis plus de deux mois. Les Hongkongais demandent toujours que le gouvernement retire définitivement la loi d’extradition permettant que des accusés soient jugés en Chine continentale. Lundi, c’était une journée de grève générale, ce mercredi ce sont les avocats qui ont défilé silencieusement pendant deux heures, 3 000 avocats selon les participants. Ils demandent que le département de la justice hongkongais poursuive les manifestants de manière indépendante, et non politique. RFI a rencontré un des participants de cette marche, Wilson Leung, avocat à Hong Kong. Avec notre envoyé spécial à Hong Kong, Christophe Paget « Nous étions en noir parce que c’était une occasion très solennelle. Cela montre une sorte de tristesse pour notre système légal. Ce n’est que la sixième fois que le milieu judiciaire organise une marche depuis la rétrocession il y a 22 ans, c’est un signe de la crise que nous traversons », souligne l’avocat Wilson Leung. Les avocats soupçonnent le ministère de la Justice de poursuive les manifestants prodémocratie de manière politique, en les inculpant avec des charges disproportionnées. Mais selon Wilson Leung, depuis cinq ans il y a eu des signes avant-coureurs. « Beaucoup de participants au Mouvement des parapluies ont été poursuivis, et quand le tribunal a rendu un verdict plutôt indulgent, le gouvernement a fait appel d'une peine plus lourde, explique encore l’avocat. Et puis il a attaqué et disqualifié plusieurs députés prodémocratie en les accusant de ne pas avoir récité correctement leur serment lors de leur prise de fonction. Donc nous avons vu le gouvernement commencer à utiliser la loi pour terroriser l’opposition. » Et c’est une première, depuis le début des manifestations deux lettres ouvertes anonymes de fonctionnaires du ministère de la Justice ont été publiées. Les signataires critiquent la manière dont leurs chefs traitent les manifestants. Autre signe pour Wilson Leung que le système légal hongkongais est en danger. « C’est probablement notre acquis le plus important à Hong Kong : si notre système de droit disparaît, il n’y aura plus de différence entre le reste de la Chine et nous. Et là, ce serait la fin pour Hong Kong. » Source:rfi.fr Télécharger le Pdf:

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.