Article

Article

Le RSU, l’autre instrument du mandat social au Togo


Le RSU, l’autre instrument du mandat social au Togo

Répondre aux besoins des populations les plus vulnérables. Tel est l’objectif fixé par le Registre Social Unique (RSU), un autre instrument du gouvernement togolais dans la lutte contre la pauvreté. Les professionnels des médias publics comme privés, les préfets et chefs cantons, les cadres des ministères et les acteurs de la communauté à la base du Grand Lomé, ont été donc informés et sensibilisé sur ce qu’est le RSU. C’est à travers une journée de rencontre initiée par l’Agence National d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) tenue à Lomé jeudi 19 décembre 2019 que l’information a été portée au public. L’objectif d’une telle rencontre à en croire les organisateurs, est de présenter le système et son mode de fonctionnement. Cet atelier marque d’ailleurs la fin de la tournée nationale d’information et de sensibilisation sur la mise en place du Registre Social Unique (RSU) après Tsévié, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong. Aussi faut-il souligner que cette rencontre a permis aux participants de savoir ce qu’est le registre social unique (RSU), ce à quoi il sert, son but, les populations cibles et les régions qu’il couvre au Togo. Il s’est agi d’un cadre d’échanges, de partage et d’informations avec les acteurs clés afin d’assurer une bonne communication et une bonne sensibilisation autour du registre social unique en cours d’élaboration. Ce nouveau système selon la directrice de l’ANADEB Mazalo Katanga, « s’inscrit depuis plusieurs années dans une vision de développement et de lutte contre la pauvreté dans laquelle la protection sociale demeure une priorité pour le gouvernement ». Pour assurer sa mise en œuvre, il urge d’après la directrice, de mettre en place un dispositif de ciblage national des personnes et ménages pauvres dans le pays. « La mise en place de ce mécanisme permettra de déterminer désormais avec efficacité et dextérité, quel ménage reçoit quel paquet des service de quel acteur, d’orienter nos appuis vers les ménages les plus nécessiteux et de profiter des synergies qui pourraient être créées entre les programmes pour éliminer les doublons et les fraudes », a-t-elle ajouté. En rappel, l’élaboration de ce système s’est fait avec l’appui de la Banque mondiale et s’inscrit aussi dans le Plan National de Développement (PND) du Togo. Théophile

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.