Article

Article

Le Profopej, garantit les perspectives d’emplois au Togo


Le Profopej, garantit  les perspectives d’emplois au Togo

Dans son entièreté, le Plan national de développement (PND) fonde ses calculs sur le secteur privé, sans lequel rien ne serait possible. Contrairement à ces dernières années où il y a une évolution notable, les perspectives d’emplois étaient rares pour les jeunes togolais. Aujourd’hui, des offres de formation dans le système éducatif ne répondent pas aux demandes du marché de l’emploi. En même temps, il subsiste toujours un manque de soutien pour les Togolais qui veulent se mettre à leur propre compte sans oublier la vulnérabilité des personnes en situation de handicap. Pour tenter de redresser la situation, les pouvoirs publics ont fait confiance au Programme de formation professionnelle et d’emploi des jeunes (Profopej). Aujourd’hui, les retombées sont luisantes. Le Profopej a d’abord été mis en œuvre depuis 2013 à Tsévié, Kpalimé et Sokodé. A partir de 2017, il a été élargi à Dapaong, Kara et Atakpamé. Le programme, aligné sur le principe de « ne laisser personne pour compte » de l'Agenda 2030, a créé des perspectives professionnelles pour les jeunes. Il est financé par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement à hauteur de 3,6 milliards de francs CFA chaque deux (02) ans et devrait arriver à terme en octobre 2020. A la fois, il est question de contribuer à l’amélioration des conditions-cadres du secteur privé et au développement des possibilités de formation, d’insertion socioprofessionnelle et de l’auto-emploi. Un rapport publié en février 2019 par la GIZ, organisation en charge de la mise en œuvre du programme, a renseigné qu’un système de formation professionnelle dit dual-coopérative, spécialement adapté au Togo, a été développé et complété par une série de qualifications techniques de courte durée. Particulièrement, une attention est accordée à l'inclusion et aux perspectives d'emplois durables. Les formations entrepreneuriales modulaires données aux jeunes et femmes les soutiennent à développer et à gérer leurs entreprises d’une manière efficace et lucrative. Des curricula modernes ont été élaborés pour 05 métiers (mécanique à deux roues, mécanique automobile, couture, électricité du bâtiment, menuiserie) et appliqués dans les 06 villes. Une première promotion (de plus d’une centaine de personnes) a achevé la formation en automne 2018 après 03 ans d’apprentissage. Ces Togolais ont reçu des idées de création d'entreprise dans le cadre des qualifications entrepreneuriales intégrées dans le curriculum. Aussi, le Profopej leur a appris à lire et à écrire, en relation directe avec leur future profession. Spécialement, des qualifications entrepreneuriales modulaires dénommées "FoDA" ont été développées pour répondre aux besoins des entrepreneurs togolais. Ceci a permis à 500 maîtres artisans, dont 10% en situation de handicap, de renforcer leurs capacités de gestion. Plus de 200 experts ont été outillés pour former les citoyens à travers tout le pays. Le Profopej a déblayé le terrain pour le Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (Paeij-SP), au Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (Faiej), au Fonds national de la finance inclusive (FNFI) et aux autres programmes en vigueur qui promeuvent l’entreprenariat au Togo.  

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.