Article

Article

Le miracle togolais sous Faure, un enjeux bien maitrisé,vu par José Amoussou, Pdt de la CJUR-Togo


Le miracle togolais sous Faure, un enjeux bien maitrisé,vu par José Amoussou, Pdt de la CJUR-Togo

De la mise en œuvre de l’ambitieuse politique des grands travaux ayant consisté à commencer par donner un nouveau visage à la capitale togolaise et à certaines grandes villes du pays ,en passant par celle de la redynamisation accélérée des indicateurs économiques et financiers ,ou encore de la stratégie opérante dans le processus en cours de la réduction des inégalités ainsi que des démarches au sommet tendant à l’instauration d’un climat politique et social apaisé et pour finir récemment le Plan National de Développement(PND),le ravalement progressif par l’Etat sur tous les fronts de la société togolaise se poursuit et ,dans cet esprit, préfigure l’espoir des lendemains meilleurs et chantants avec à la clefs les grands engagements du Président de la République pour ce nouveau plébiscite à lui confié par le peuple togolais. Le Togo ,peu à peu ,retrouve la bonne santé au plan institutionnel ,politique ,économique et social et prend les couleurs d’une réelle stabilité multiforme .Bien sûr ,en dépit d’un contexte régional sécuritaire menacé par le terrorisme qui y rencontre la réponse appropriée du premier des togolais et de ses collaborateurs ,Imputable donc aux prouesses ,réalisées en quelques années seulement par le Président Faure Gnassingbé. Voici un présent apaisé savouré, quotidiennement avec délections ,par le peuple togolais qui lui en sait et rend grâce au maitre d’ouvrage de l’avenir national ,tous azimuts ,en chantiers de rénovation .C’est du moins ce qui ressort de l’analyse du bilan de la gestion du pouvoir exécutif du pays de l’infatigable bâtisseur Faure Gnassingbé faite par le président de la Coalition Jeunesse Unie pour la Renaissance du Togo José Amoussou .Dans une analyse, le Président de CJUR -Togo revient sur les chantiers de l’homme qui sous peu est arrivé à mériter et attirer autant les marques d’approbation populaire et les vives félicitations partout. Quels sont les autres défis en passe d’être relevés  pour ,à terme réussir un parcours présidentiel sans faute aux manettes des fonctions républicaines suprêmes du pays ?Voyage au cœur des grands chantiers de la renaissance tendant au développement durable effectif du Togo. Dans l’analyse des actions entreprises par le gouvernement togolais et parcourut par le Président de CJUR-Togo, il est facilement notable que celui-ci aura eu à consacrer une très grande part de la gouvernance institutionnelle. Ceci en parfaite harmonie avec le programme de renaissance qui lui-même met un accent sur l’amélioration de l’efficacité et de l’opportunité symbiotiques relevant ,avant tout ,des dépenses publiques .Les principes d’une telle bonne gouvernance économique et politique instaurée, le président peut maintenant s’enorgueillir d’être le principal vecteur du retour, dument constaté dans le pays ,de nombreux investisseurs étrangers. Comme de l’admission togolaise à certains programmes de financement des Etats occidentaux. Par ailleurs pour consolider ces acquis et l’un des indicateurs de bonne gouvernance étant l’organisation d’élections libres, transparentes et honnêtes ,le gouvernement s’empressera de soumettre à la Représentation nationale des projets de lois tendant au renforcement de la commission électorale nationale indépendante .Face aux menaces sécuritaires qui planent sur les pays de la sous-région ,le gouvernement togolais s’est également intéressé à la restructuration de l’appareil sécuritaire et de défense territoriaux .A juste titre le Chef de l’Etat a lors de la campagne présidentielle signifié qu’il mettra davantage d ressource pour consolider la restructuration de l’appareil sécuritaire et de défense territoriaux.   Avec le PND ,Faure Gnassingbé maintient et enfonce le pied sur l’accélérateur du Développement Le Plan National de Développement passe avant tout par son inventivité économique, pour faire du Togo l’un des repères de référence de la sous-région .Très tôt le Président de la République a su prendre très tôt conscience de la lourdeur de la tâche qui lui incombait dans un pays où tous les indicateurs clignotaient vraiment au rouge. Réduire considérablement donc l’incidence de la pauvreté dans le pays ,fut le premier défi que se lance le gouvernement togolais sur fond d’initiatives aussi innovantes qu’ambitieuses comme, pêle-mêle ,la construction d’infrastructures ,la promotion d’initiatives sociales à la base tant au plan étatique que privé .Dès lors ,la volonté publique à promouvoir la dynamique de relance de la croissance économique ,pour une mobilisation soutenue des ressources indispensables, est une réalité perceptible à travers le budget 2020 freiné par la crise sanitaire du Coronavirus .Pour être à l’heure au rendez-vous de l’émergence nationale ,l’action gouvernementale n’a de cesse de baliser les chemins du développement requis dans ce sens en s’inscrivant dans la durée et la maitrise prévisionnelle des priorités. A ce dernier égard, il a fallu fédérer tous les programmes et projets de développement en seul creuset le Plan National de Développement(PND) porteur d’espoir dans ce nouveau quinquennat sur toutes lignes pour les togolais. Pour faire son œuvre de bâtisseur enfin, il faut croire que le Président Faure Gnassingbé, au plan politique garde toujours la main et ne compte pas relâcher la pression pour ramener tout le monde à la table du dialogue afin d’assurer durablement, une fois pour toutes, au pays les conditions d’une vie politique totalement apaisée. C’est dans cette tendance que s’inscrit l’engagement du Président Faure Gnassingbé pour ce nouveau mandat dont les togolais n’ont pas droit de désespérer, il a la machine de développement et de création de la richesse sous contrôle malgré cette crise sanitaire dû au Covid-19 dont les clichés de relèvement sont dans l’œil du cyclone.   Sécurité togolaise, un pari maitrisé et gagné Aujourd’hui l’écho des retombées palpablement positives de la gestion sécuritaire au Togo, sous la tutelle de son organisateur principal ,le colonel Yark Damehame à la tête depuis peu seulement du ministère de la sécurité et de la protection civile ,tend de plus en plus à traverser les frontières du pays pour se répandre dans ceux de la sous-région réfléchissant à la manière de s’en inspirer .Forçant ostensiblement l’admiration de la plupart de ses concitoyens ,dans un pays auquel était déjà solidement efficaces ,c’est là un supplément d’âme retrouvé qui jusqu’ici manquait à la chaine des conditions viables et durables et durables en consolidation dès l’accession au pouvoir ,en 2015,du Président Faure Gnassingbé ,de toute évidence, engagé à ramener irréversiblement dans le pays, les investisseurs étrangers d’Afrique et d’ailleurs.

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.