Article

Article

La Fondation NANA ANE XV renouvelle une convention de rente et en signe une convention de construction d’infrastructures au CHP d’Aného


La Fondation NANA ANE XV renouvelle une convention de rente et en signe une convention de construction d’infrastructures au CHP d’Aného

La crise sanitaire du Covid-19 a mis à nu les déficits des choix politiques universels en matière de santé et prouve à suffisance que  la santé est une problématique qui doit nous  interpeller davantage. C’est à juste titre que des bonnes volontés ont manifesté leur solidarité à l’égard des gouvernants dans une diversité de perceptions et d’approches. Suscitant un regain d’attention, la fondation NANA ANE XV  l’a compris très tôt et a initié il y a 5 ans (2015 à 2020) une convention de rente avec le CHP d’Aného au bénéfice des enfants de 0 à 5 ans et des personnes âgées de 70 ans et plus pour la prise en charge de leurs frais de consultation et petits soins médicaux. La bonne exécution et les résultats factuels de cette convention au bénéfice des populations ont amené les initiateurs à ne pas s’arrêter en si bon chemin. Un renouvellement de cette convention de rente majorée de 20% couplée d’une convention de construction d’infrastructures a eu lieu le vendredi 15 mai 2020. Cette cérémonie qui a eu pour cadre l’auditorium du siège de la Fondation Nana Anè XV à Anèho a vu son éclat rehaussé par la présence du roi sa majesté Nana Anè OHINIKO QUAM-DESSOU XV Roi des Mina Chef traditionnel de la Ville dAnèho, du préfet des lacs Monsieur Daté Bénissan-Tetevi, du maire de la commune Lacs 1, Me Aquereburu Coffi Alexis et du Directeur régional de la santé maritime, Dr Etoh Mawuli. En effet  le 16 avril 2015 naissait une convention de rente entre la Fondation Nana Anè XV et le Centre Hospitalier Préfectoraet des personnes âgées de 70 ans et plus, cette convention est destinée à la prise en charge de leurs frais de consultation et petits soins médicaux. Vu l’exemplarité de sa gestion et de son heureux aboutissement le 31 mars 2020, cette convention est renouvelée passant de 25 à 30 millions soit une augmentation de 20% intégrant pour cette deuxième génération les personnes accidentées qui seraient acheminées au CHPA


 Bonne fin d’exécution et résultats obtenus


Dans une présentation de la convention de rente 2015-2020 faite par le Directeur du CHP d’Anèho M. Kossi Agbokanzo, il ressort qu’au cours de la période d’avril 2015 au 31 mars 2020, date théorique de la fin de son exécution, l’hôpital a pris en charge 17 680 patients pour un montant total de 25 millions de francs CFA. Dans cette proportion, les enfants de 0 à 5 ans représentent 76% et les personnes âgées de 70 ans et plus 24%. Il ressort également de ces résultats que la rente a permis une meilleure accessibilité aux soins de santé et services de qualité à ces populations vulnérables, une consultation précoce des enfants bénéficiaires entrainant ainsi leur diminution en hospitalisation et une baisse des décès infantiles, une grande satisfaction des patients et accompagnants, de même que l’hôpital.  

 

Convention de construction d’infrastructures au CHPA 


 

Dans son approche précautionneuse de répondre aux besoins du CHPA pour plus d’efficacité, la Fondation Nana Anè XV en réponse aux multiples sollicitations du CHPA s’engage dans le financement de la construction du bloc gynéco-Obstétrique et la construction du service Ophtalmologie. Ce besoin objet de la seconde convention est exprimé par le Directeur du CHPA. Selon lui, le service de gynécologie et de chirurgie pédiatrique ne dispose pas en son sein de bloc opératoire. Ces services utilisent les deux blocs existants avec la chirurgie viscérale, la traumatologie et la chirurgie pédiatrique.Or le service de gynécologie-obstétrique réalise en moyenne 822 césariennes par an, soit 68 césariennes mensuellement. Parfois, les deux blocs opératoires existants sont occupés au moment où certaines parturientes, référées d’autres formations sanitaires pour une prise en charge d’urgence, restent en attente. Cette situation peut entrainer malheureusement des pertes en vies humaines. Il devient alors impérieux de dédier exclusivement un bloc opératoire à la gyneco-obstétrique.   Par rapport au service ophtalmologie, il est à noter que l’hôpital diagnostique des personnes présentant  des cataractes, ptérygions, chalazions, etc… qui viennent de la préfecture des Lacs et de ses environs. A défaut d’un bloc ophtalmologique, ces patients sont référés à Lomé pour leur prise en charge. Cette situation démotive certains patients qui, ne disposant pas de moyens financiers, sont contraints d’aller rester chez eux. Ce qui peut entrainer des complications voire parfois, la cécité. C’est dans cette optique que l’hôpital a fait des plaidoyers envers plusieurs partenaires et heureusement, cela a eu un écho favorable auprès de la Fondation Nana Anè XV dont la concrétisation de la construction du service ophtalmologie doté d’un bloc opératoire a eu lieu le vendredi 15 mai 2020 à travers la signature de la deuxième convention de la journée. Les travaux seront exécutés sur une période de trois ans et financés entièrement sur fonds propres du fondateur. Dans son discours de fin de cérémonie, la Directrice Exécutive Mme Bruce Yannick a signifié que la Fondation Nana Anè XV compte sur les ressources humaines de sa localité pour la réalisation de ses multiples projets, en témoignent cet attrait et cette propension faite au domaine de la santé. C’est pourquoi elle fait du 3ème ODD un de ses bâtons de pèlerins. La pandémie du Covid-19 vient prouver à suffisance l’importance d’accorder une place prépondérante à la santé, comme d’ailleurs énoncé en préambule de cet article. La fondation inscrit dans ses objectifs d’accompagnement et de financement l’amélioration du cadre de travail du milieu hospitalier dans la préfecture des Lacs, ainsi illustrée par le financement de la construction du bloc gynéco-obstétrique d’une part, et d’autre part d’un service ophtalmologie. Deux autres préoccupations émises par le CHPA restent en suspens pour lesquelles la Fondation poursuit dans ses efforts à travers l’étude et la recherche de partenaires locaux ou internationaux. En vue de répondre à ces deux préoccupations que sont la fourniture de matériels et équipements médicaux et la construction d’un pôle mère-enfant, le tout chiffré à 500 millions de FCFA, la Fondation lance ainsi un appel aux bonnes volontés à se joindre à elle pour cette œuvre utile dont dépend la survie et le bien être de nos populations des Lacs.  




Mieux connaitre le centre hospitalier préfectoral d’Aného

Le centre hospitalier Préfectoral d’Adjido-Aného est implanté au cœur de la ville d’Aného, chef-lieu de la préfecture des Lacs .Il dessert les populations de lapréfecture des Lacs et souvent celles des préfectures voisines telles que Vo,Golfe, Bas Mono et certaines localités frontalières de la République du Bénin ainsi que les personnes en transit sur le corridor Abidjan-Lagos.Il jouit d’une bonne réputation en termes de références dans les soins prodigués aux patients, l’accueil et la prise en charge offerts par le personnel hospitalier.









2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.