Article

Article

Industrialisation rapide et résiliente au Togo le cheval de bataille des pouvoirs publics avec le PND


Industrialisation rapide et résiliente au Togo le cheval de bataille des pouvoirs publics avec le PND

L’industrialisation rapide et résiliente est devenue le cheval de bataille des pouvoirs publics, surtout avec l’apparition du Plan national de développement (PND 2018-2022) qui transforme structurellement l’économie togolaise en la rendant plus inclusive et durable. Il est question de baser l’essor économique sur une stratégie industrielle et sectorielle structurée, à travers la mise en valeur des atouts naturels du pays. Ceci permettra de booster les opportunités de création de richesses partagées et d’emplois pour les jeunes et femmes. C’est l’objectif qui sous-tend la création de l’incubateur d’entreprises industrielles à Agbélouvé (région maritime, 62 km de Lomé). Il va aider les Petites et moyennes industries (PMI) et créera de ce fait des milliers d’emplois. Le projet de création de l’incubateur d’entreprises industrielles est piloté la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT). Il est destiné à rendre les PME/PMI togolaises plus compétitives sur les marchés internationaux et à promouvoir davantage la transformation locale. L’initiative, menée de concert avec la Fédération internationale des chambres consulaires et de commerce d'Afrique (Fica), est l’une des retombées du forum économique Togo-UE de 2019. Dans les mois à venir, grâce au programme de mentorat et d’accompagnement, près de 100 primo-entrepreneurs vont bénéficier d’une formation sur le site industriel d’Agbélouvé. Des entreprises industrielles porteuses de projets de production, de transformation et de commercialisation de produits agricoles et textiles seront ciblées. Les PMI incubées noueront des partenariats avec des entreprises de transformation existantes pour leur développement. En outre, elles auront accès à des facilités de financement du Mécanisme incitatif de financement agricole (Mifa) et d’autres fonds d’investissement notamment les chambres de commerce ou le crédit bailleur African Lease Togo. Grâce à ces soutiens financiers, les entrepreneurs réaliseront leurs projets et créeront sur trois (03) ans, près de 30.000 emplois directs et indirects. Par ailleurs, leurs plans d’affaires sont déjà en cours de finalisation. Les premiers responsables du projet estiment que le site (qui va abriter la zone industrielle et une centrale solaire de 50 MW) devrait favoriser la création d’au moins 50.000 emplois d’ici dix (10) ans. Il permettra également de garantir une sécurité alimentaire dans la localité et par ricochet, dans le pays. La mise en place des agropoles, la construction du parc d’Adétikopé dédié à la transformation du coton et aux industries textiles et celui d’Adakpamé qui représentera une opportunité d'investissements avec un taux de rendement interne de 14 à 17% grâce à un financement de plus de 20 milliards de francs CFA, s’inscrivent dans cette même dynamique industrielle. In fine, la croissance annuelle moyenne du secteur industriel et manufacturier sera de l’ordre de 10% par année.  

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.