Article

Article

Grace aux percées des réformes en 2019, l’économie togolaise a connue des jours glorieux


Grace aux  percées des réformes en 2019, l’économie togolaise a connue des jours glorieux

Les réformes engagées et les actions intervenues sur fond de changement de paradigme dans la stratégie de développement, en l’occurrence avec l’intervention du Plan national de développement (PND) lancé en 2018, ont rehaussé de la plus belle des manières le niveau de l’économie nationale. Cela a rejailli sur les ménages qui ont fait un pas de plus pour s’éloigner de la pauvreté grâce aux emplois créés, aux infrastructures socio collectives mises en place, aux appuis multiformes des mécanismes ou projets, etc. De façon concrète, qu’est-ce qui a changé en 2019 ? L’année 2019 a débuté par des réformes entreprises grâce auxquelles le pays a gagné 19 points dans le classement Doing Business 2019. Il occupait le 137ème rang sur 190 pays alors qu’il était 156ème en 2018. L’un des défis majeurs en 2019 était le paiement de la dette intérieure commerciale de près de 150 milliards de francs CFA. Elle a été soldée. Au début du premier trimestre de l’année, aucune entreprise n’enregistrait d’arriérés ou d’impayés comptant pour l’exercice 2018. Cela a permis de consolider l’activité économique et de renforcer le secteur privé, acteur majeur dans la mise en œuvre du PND. En mi-juin 2019, l’organisation à Lomé d’un forum économique Togo-Union européenne a également été un fait important pour l’économie togolaise. 600 personnes parmi lesquelles on retrouve les chefs d’entreprises, des dirigeants européens et africains, etc. A l’issue du forum, 852 milliards de francs CFA de promesses d’investissements ont été garanties au Togo, un montant cumulé des financements que nécessiteront les 141 projets bancables validés sur les 400 présentés. La configuration du paysage économique togolais a permis en novembre, d’attirer le groupe malgache Axian et le fonds d’investissement panafricain Emerging Capital Partners qui sont devenus les actionnaires majoritaires de Togocom. Ils mettent en place les moyens pour révolutionner le secteur des télécommunications au Togo. Aussi, le groupe Dangote a sorti le chéquier pour l’extraction du phosphate togolais pour la production d’engrais ainsi que l’implantation d’une usine de production de ciment dont la mise en service est prévue avant la fin de l’année 2020. Sans oublier les futurs investissements (dans l’entrepreneuriat togolais) promis par le milliardaire japonais, Jack Ma. Par-dessus tout, le pays a réalisé un grand bond dans le classement Doing Business 2020. Il a gagné 40 places, faisant de lui le meilleur pays réformateur en Afrique et troisième au monde. Au rang des mesures intervenues pour faciliter ce résultat, il y a la réduction du coût d’obtention du permis de construire, de raccordement à l’électricité, la simplification des procédures de création d’entreprises, d’enregistrement du titre de propriété, des conditions d’obtention d’un crédit bancaire, etc. Aujourd’hui, le Togo apparaît dans les dix (10) meilleures économies les plus réformatrices de la planète.

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.