Article

Article

De l’avis de José Amoussou Pdt de CJUR,la démocratie est l’un des succès de gouvernance au Togo, à quand la démission du premier ministre ?


De l’avis  de José Amoussou Pdt de CJUR,la démocratie est l’un des succès de gouvernance au Togo, à quand la démission du premier ministre ?

L’emphase d’une bonne gouvernance en Afrique subsaharienne repose sur des principes ,point d’orgue du succès des règnes .Le Togo à par les principes de gouvernance précautionneuse qui font la fierté et le rayonnement du pays de par le monde mises sur des clichés indiscutables .Ses principes inaliénables connus tournent autour du respect scrupuleux de la démocratie ,des droits de l’homme et des libertés fondamentales ,de la liberté d’expression et une justice qui rassure etc .Sur ses axes ,pas de doute à se faire ,le Togo plus que certains mais également moins que d’autres met le pays au centre des attentions .Les autorités sont regardants sur ses principes dont révèle plusieurs rapports d’institutions crédibles. Le Pays est aujourd’hui la destination privilégiées de plusieurs investisseurs .Même en pleine crise sanitaire,le pays bat le record de création d’entreprises d’après un rapport du centre de formalité d’entreprises(CFE). Pour renforcer ses acquis ,le Togo vient de loin et la population à bien compris que Le Président Faure Gnassingbé est l’homme de la situation  capable de tenir le gouvernail de la barque de développement du pays en témoigne le plébiscite à lui faite par ses concitoyens(70,78%) lors des dernières consultations électorales du 22 février 2020 en lui renouvelant la confiance .Ceci s’explique par plusieurs facteurs dont son programme de société qui tient compte des spécificités de développement de chaque région .De tout évidence ,selon un diplomate en poste à Lomé qui a requis l’anonymat  « vu le développement galopant du Togo ,il serait difficile aux togolais de confier la gestion du pays à un autre candidat ».Même en pleine crise sanitaire ,le pays fait parler de lui dans ses choix stratégiques pour briser la chaine de contamination du Covid-19 en témoigne les mesures souples et adaptées très appréciées par la population même par ceux qui ont des positions tranchées .  


A quand la démission du Premier ministre  


 L’heure est sans doute arrivée pour que monsieur Klassou remette sa démission et celui de son gouvernement au nom des principes de fonctionnement dont est habitué les togolais. Nommé le 5 juin comme le premier chef du gouvernement et même de son unique chef de gouvernement à l’occasion du quinquennat 2015-2020,Klassou est normalement arrivé au terme de ses charges lors de la prestation de serment du Président démocratiquement élu le 03 mai dernier.  Le natif de la préfecture de  Haho  a certainement réussi la mission à  lui confiée par le Président Faure Gnassingbé, puisqu’il  a même été reconduit en fin 2018 après les élections législatives. Cependant, ce géographe, docteur en hydro-climatologie, n’ose maintient le suspense jusqu’alors. Ce qui fait grandir les inquiétudes et fait place aux spéculations qui vont bon train à Lomé comme à l’intérieur du pays. Comme son successeur L’actuel  Premier ministre du Togo, Komi Sélom Klassou, fidèle parmi des fidèles du régime de Lomé comme aiment bien l’appeler certains analystes,  a été nommé  le 05  juin 2015 après la réélection de Faure Gnassingbé pour le troisième mandat à  la magistrature suprême. Le 05 juin prochain, ce natif de Notsè (préfecture de Haho, dans la  région des plateaux), fera, sauf erreur de notre part, cinq ans jour pour  jour à  la primature. Une longévité sans précédent  à la tête du gouvernement togolais mais beaucoup du travail reste à faire.  Après la prestation de serment le 03 mai dernier du Président  Faure Gnassingbé plébiscité à l’issue de l’élection présidentielle du 22 février 2020, l’on attend à ce que les choses aillent vite et bien pour le bien-être de tous. Et bien évidemment, conformément aux lois de la République, l ’étape après  la prise officielle de fonction du nouveau Chef de l’Etat est la démission du PM et de son gouvernement pour laisser place à  la formation d’une nouvelle équipe gouvernementale. Mais plus de 3 semaines  après  le démarrage  officiel  du nouveau quinquennat de Faure, les lignes ne semblent pas bougées et l’universitaire Klassou n’a pas démissionné et ce jusqu’à ce 21 mai.  A quand le fera-t-il ? Quels sont ses secrets des longs règnes ? Vivement que le Premier ministre Klassou puisse entendre raison.    




2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.