Article

Article

Artisanat : le Togo mise sur le PND pour lui donner un coup d'accélerateur


Artisanat : le Togo mise sur le PND pour lui donner un coup d'accélerateur

Le Plan national de développement (PND), lancé en mars 2018, prévoit la mise en place des conditions pour la création de 4200 entreprises artisanales d’ici 2022. Comment y parvenir ? Beaucoup de pistes sont exploitables. Tout de même, elles seraient contre-productives si les artisans ne sont pas suffisamment outillés. Pour qu’ils le soient, ces derniers doivent être soutenus par les encadreurs qui eux aussi, ont besoin d’être formés. C’est l’objectif qui sous-tend le Projet de formation des responsables des instances d’encadrement de l’artisanat. Le Togo veut développer l’artisanat, en faire un pôle attractif et créateur d’emplois. C’est pourquoi les gouvernants misent sur la formation des responsables des instances d’encadrement du secteur. Le projet va former 616 responsables des structures artisanales dont 481 chambres de métiers et 135 centres de ressources artisanales. Création d’emplois Dans un premier temps, cet apprentissage permettra aux acteurs formés de maîtriser le contenu des manuels de procédures de leurs structures. Aussi, les responsables du secteur vont mieux connaître et s’approprier leurs différents rôles, les missions de leurs organisations ainsi que les rapports de travail et de collaboration entre les chambres de métiers, la tutelle des chambres de métiers et les autres administrations publiques. A terme, le projet va professionnaliser le métier et créera plus d’emplois. Soutenir la Chambre des métiers D’un autre point de vue, ce processus est destiné à montrer l’intérêt de l’application des textes du secteur de l’artisanat, de favoriser le développement des compétences pratiques en matière de mise en application des procédures opérationnelles, administratives, comptables et financières des structures. Dans une certaine mesure, le projet va œuvrer pour que les services des Chambres de métiers deviennent des créateurs de richesses. Déjà, les autorités sont nouvellement entrées dans un partenariat à travers lequel elles s’engagent à accompagner la Chambre des métiers du Togo. L’artisanat est un secteur diversifié qui regorge d’énormes potentialités et qui sert d’appoint aux autres secteurs stratégiques nationaux. Près de 09 milliards de francs CFA ont déjà été investis dans le secteur. Précisément, 3,8 milliards de crédits ont été débloqués de 2011 à 2017 en faveur des artisans. 2,7 milliards ont été octroyés à travers le produit Accès des jeunes aux services financiers (Ajsef), 965 millions ont été investis dans la réalisation de projets et des kits d’outillage évalués à plus de 04 milliards de francs CFA ont été offerts aux jeunes artisans. Sur la même période, 20.897.296 artisans ont été formés en techniques de création et de gestion des PME et en perfectionnement professionnel ; 11.252 projets d'artisans ont été financés et 2913 artisans ont participé à des foires nationales et internationales.  

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.