Article

Article

Après leur condamnation par la justice et l’inspection de travail, 10 agents indélicats d’Editogo licenciés


Après leur condamnation par la justice et l’inspection de travail, 10 agents indélicats d’Editogo licenciés

Décidément plus de place pour des actes déviants dans l’administration togolaise. Aucun ministère ne fait exception et les actes allant dans ce sens sont légion. Un signal fort qui interpelle chaque fonctionnaire d’Etat au respect scrupuleux des règles disciplinaires et contractuelles. Un diplomate accrédité au Togo et qui a requis l’anonymat signifiait récemment que « l’unique remède pour s’attaquer rigoureusement à la corruption, c’est la rigueur dans la gestion des affaires publiques et du personnel».10 agents d’Editogo instigateurs du mouvement d’humeur du 20 juillet 2021 l’ont appris à leur dépends. Extrapolant les limites consacrés par les textes dans les revendications sociales, ces agents n’ont laissé aucune marge de manœuvre à leur Directeur General  Remy Assih connu pour ne pas être coutumier des licenciements .Après leur condamnation par la justice le 26 juillet 2021 et par la procédure disciplinaire conduite par l’inspection du travail en date du 31 aout 2021 ces agents sont mis devant le fait accompli. Mme Koupak et ses camarades d’infortunes sont donc tout simplement remerciés, une procédure qui confirme la bonne gouvernance d’entreprise édictée par le chef de l’Etat et son gouvernement. Interrogé, un cadre d’Editogo  a estimé que le contraire serait ni plus ni moins complotiste de la part du DG et pouvait être interprété comme une manière de fouler au pied la ligne médiane de l’actuelle marque imprimée pour la gouvernance du pays. Il cite en exemple le cas de figure où les mêmes actes sont posés au niveau de la TVT bloquant le passage des programmes pour 4h de temps, cela pouvait être suicidaire et créer un scandale national. A la hauteur des enjeux vitaux pour le pays, il y a une analogie entre les deux organes vu l’équilibre demandé dans les informations liées aux marchés publics dont Togo Presse est l’unique canal de publication.  Sans les citer, il oriente subtilement le regard sur les courants de rigueur constatés ces derniers temps au ministère de la sécurité, de la défense, et au ministère de l’enseignement. Ces exemples rebattent les cartes et interpellent les agents d’Etats à une prise de conscience et à renouer impérativement aux textes contractuels et les limites de leur usage. Car la force de la loi supplante toute autre considération. Nombreux sont les analystes qui estiment que la différence entre les pays africains et asiatiques quoiqu’ayant presque le même  point de départ, est la discipline qui caractérise l’un(Asie) et l’indiscipline et ses dérivés qui ont profondément marqué le continent noir. Victime de sa propre turpitude, certains pays africains mettent des barrières pour parer au plus pressant. En témoigne l’amélioration du code de travail avec une bonne dose consacrée à la discipline et qui n’exclut pas les libertés fondamentales et les droits de l’homme. Vu que le Togo est à une période charnière de son développement en lien avec les grands projets avant-gardistes du gouvernement qui force admiration et font du pays la destination la plus prisée de plusieurs entreprises étrangères quoi de plus normal de miser sur la rigueur dans la gestion des affaires publiques. De ce point de vue un accent particulier est mis sur la corruption et son lot de dégât qui tire vers le bas toutes les prévisions. Pour y parvenir, le mal est souvent attaqué par la racine. Les indicateurs de suivi sont légion sur toute la chaine administrative à tout point de vue. Qu’on soit syndicaliste ou agent d’administration tout court, chacun est renseigné sur les dispositions disciplinaires et les limites que lui imposent les textes qui régissent son cadre de travail. Plus de 200 agents du personnel officier et non officier du ministère de la sécurité et de la défense ont fait les frais de la défiance aux dispositions disciplinaires qui régissent leur corps de métier. Plusieurs agents du ministère de la fonction publique et de l’éducation sont passés ces derniers temps devant le conseil disciplinaire qui les a sévèrement sanctionnés pour incurie administrative. L’administration dans toute sa globalité est dans cette dynamique pour éviter des actes déviants qui sont des signes avant-coureurs de la grande gabegie et la corruption endémique qui gangrènent nos pays. Abondant dans le même sens l’actuel Président de la cour suprême M. Yaya à corsé la mise lors d’une récente sortie publique en sifflant la fin de la récréation, histoire de rappeler aux personnels sous son magistère à revoir leur copie car tout acte déviant est susceptible de radiation du corps a-t-il averti. Autant de facteurs de stabilité et indicateurs qui rassurent les nouveaux investisseurs et est à l’aune du nouveau concept de gouvernance imprimé par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé au Togo. Dans cette dynamique et tirant leçon de certaines institutions qui ne laissent aucune chance à l’erreur, Editogo a l’impérieux devoir d’écrire une page reluisante de son histoire en rejoignant la grande liste des sociétés modélisable en terme de discipline.

2017 Togolivesports. All rights reserved. Designed by CreativesWeb.